top of page

Le Non-Labour


Le non-labour est un principe phare de l’agriculture de régénération. Retourner la terre est en effet nocif pour la structure du sol et surtout pour les êtres vivants qui y habitent. Arrivées à un équilibre, la faune et la flore du sol jouent elles-mêmes le rôle mécanique d’aération de la terre, de prédation des ravageurs, d’éliminations des pathogènes etc.

Nous utilisons ainsi d’autres pratiques pour semer, sans recourir au labour.


Semis-direct Sous Couverture Végétale

Par exemple, le semis direct sous couvert végétal est une technique qui consiste à semer la culture principale (ici maïs, haricots ou soja) au travers d’une couche de culture intermédiaire qui recouvre le sol. La culture intermédiaire n’est pas prélevée mais aplatie sur le sol à l’aide d’un rouleau, constituant un paillage naturel et restituant la matière organique au sol. Cette technique nécessite un matériel spécifique, en particulier pour le semis (photo semoir).


Le Semis-Direct sous Couverture Végétale (SDCV) consiste à associer un arrêt du travail du sol et la mise en place d’une couverture du sol. Aujourd’hui, c’est une des formes les plus abouties de l’agriculture de conservation.


Cette pratique est récente et encore peu répandue en France. Elle est en revanche très pratiquée en pays tropical ainsi qu’au Brésil et aux Etats-Unis.


Le Semis-Direct (SD) évite le labour et le retournement des sols et se concentre sur la ligne de semis plutôt que sur la largeur du semoir.


Deux types de couverture végétale peuvent être intégrés dans le Semis-Direct sous couverture Végétale :

  1. Couverture permanente : semis direct sous une couverture végétale permanente.

  2. Couverture du sol : elle peut être fournie par les cultures ou les résidus de culture détruite, on parle dans ce cas de couverture végétale morte.


留言


bottom of page