top of page

La Centrafrique et la SIAD saluent le consensus obtenu sur la sortie nécessaire des énergies fossiles. Cette avancée cruciale ouvre la voie vers la neutralité carbone d'ici 2050, respectant ainsi l'objectif de limitation du réchauffement climatique à 1,5 degré, tel que fixé par l'Accord de Paris.

Face à l'accélération du changement climatique et aux dommages croissants infligés aux pays les plus vulnérables, comme la Centrafrique, une réaction forte et déterminée de la communauté internationale s'impose.

Dans ce contexte, la SIAD s'engage résolument à la mise en œuvre d'une agriculture durable.

Malgré la vulnérabilité de la Centrafrique en raison de sa pauvreté, le pays possède des richesses que nous nous engageons à protéger et à faire fructifier grâce à nos équipes sur place.

Official launch ceremony of the Agroforestry project

Agro-forestry practice and
regenerative agriculture practice

Visit by French Ambassador Bruno Foucher to the BoBangui regenerative agriculture and agroforestry site

bottom of page